ÉTATS-UNIS : LA DOUANE FOUILLE LES CHEVEUX AFROS DES FEMMES NOIRES

ÉTATS-UNIS : LA DOUANE FOUILLE LES CHEVEUX AFROS DES FEMMES NOIRES

Vous n'étiez peut-être pas au courant mais aux États-Unis, les cheveux des femmes noires sont régulièrement fouillés lors des contrôle de douane aux aéroports. Comme beaucoup d’Afro-Américaines, Johnetta Elzie a été victime de cette pratique douloureuse et discriminatoire en janvier 2016. Elle n'a alors pas hésité à partager son experience sur les réseaux sociaux et des centaines de femmes ont raconté avoir subi le même traitement. Mais comment cela est-ce possible ? C'est ce que nous allons tenté d'analyser dans cet article.

Vous n'êtes pas sans savoir que le contexte actuel est plus que tendu aux États-Unis. Plus de 150 ans après la fin de l'esclavage, la question des relations entre Blancs et Noirs n'a jamais cessé de diviser le pays. Après le mouvement des droits civiques dans les années 60, lorsque les Afro-Américains se sont battus pour leurs droits fondamentaux, plusieurs croyaient à une possible réconciliation. Malheureusement, cette nouvelle polémique concernant la fouille des cheveux afros dans les aéroports marque définitivement le contraire.

En janvier 2016, Johnetta Elzie, une jeune afro-américaine, a dénoncé cette pratique douloureuse et discriminatoire qu'elle a elle-même subie à l'aéroport de Chicago alors qu'elle voulait simplement rejoindre la ville de Saint-Louis, dans le Missouri. En effet, en raison de la nature de ses cheveux, tressés et crépus, elle s'est vue fouillée la tignasse de façon insistance et déplaisante. « J'ai eu tellement mal que je lui ai crié dessus. C'était un réflexe car j'ai vraiment eu mal », témoigne-t-elle. L'agent de sécurité, lui, n'a pas semblé s'émouvoir de sa réaction. « J'ai ressenti qu'on me manquait de respect. Il fallait vraiment que je réagisse. Elle m'a regardé avec beaucoup d'étonnement, comme si elle avait peine à croire que je puisse avoir mal ». Une fois la fouille terminée, Johnetta Elzie partage immédiatement son experience sur Twitter. À sa grande surprise, la jeune femme, membre du mouvement #BlackLivesMatter, qui dénonce le racisme dans la société americaine, reçoit alors des « centaines de réponses de femmes noires qui racontent une histoire semblable ».

Untitle

Des entraînements anti-discriminations

Face à ce qui lui est arrivé et aux nombre de témoignages, la jeune femme a tenté de porter plainte. Mais, selon elle, le supérieur de l'agent de sécurité qui a procédé à la fouille, a refusé de la prendre au sérieux. Elle apprendra plus tard que la femme responsable de sa fouille capillaire a été la cible de plusieurs plaintes pour avoir été « malpolie et brutale avec des femmes noires ».
En 2012, la sœur de la chanteuse Beyoncé, Solange Knowles, avait également été victime d'une fouille de ses cheveux dans un aéroport. La même année, Novella Coleman, une avocate afro-americaine, avait poursuivi la TSA à la suite d'un contrôle capillaire. Depuis, des « entraînements anti-discriminations » ont été mis en place. Mais, selon Johnetta Elzie, ils n'auraient lieu que dans les aéroports de Los Angeles et de Minneapolis.

ET VOUS, COMMENT AURIEZ-VOUS RÉAGIS FACE À CETTE SITUATION ?


Déposer un commentaire


VOS COMMENTAIRES


Zenaba.com utilise des cookies pour mieux vous connaître et ainsi vous proposer de meilleurs services. En continuant votre navigation sur le site, vous en acceptez l'utilisation.